SFPO ONCOLIEN
Un commentaire, une suggestion ?
Fiche mise à jour le 11 septembre 2022
Télécharger la fiche au format PDF

VANDETANIB - CAPRELSA®

Présentation

Classification médicamenteuse Dosage Photographies
Thérapie ciblée : inhibiteur de kinases VEGFR2, EGFR, RET, autres 100mg
300 mg

Indications AMM

D’autres indications hors AMM peuvent parfois être proposés

Posologie - Mode d'administration

Une prise par jour, à heure fixe, pendant ou en dehors des repas
       
En continu

J1

J2

J3

J4

J5

J6

J7

J28

Suite à des ruptures d'approvisionnement du dosage à 100 mg (pour les patients dont la posologie a été réduite), et pendant cette période de tension, les schémas peuvent être adaptées (ANSM):

"Compte‐tenu de la 1⁄2 vie longue, de l’état d’équilibre plasmatique obtenu en 2 mois, des adaptations déjà observées chez l’adulte et des schémas d’adaptation posologique proposés chez les enfants, le schéma intermittent apparait envisageable.

Les schémas d’administration intermittents proposés sont les suivants :

Mention à l'attention des pharmaciens d'officine: « Adaptation posologique proposée en raison d’une rupture d’approvisionnement du vandetanib 100 mg. Administration intermittente permise par la longue demi‐vie du médicament et validée par le réseau national ENDOCAN‐TUTHYREF. Merci d’assister et de conseiller le patient dans la planification des prises intermittentes du médicament. »

Conditions de prescription et délivrance

Effets indésirables

Toxicité Fréquence Grade Surveillance/Prévention
Gastro-Intestinale
Douleur abdominale, diarrhée, dyspepsie TRES FREQUENT

Alimentation pauvre en fibre avec féculents, carotte, banane et éviter fruit et légumes crus, laitage, café et alcool.  Hydratation abondante.  Prescription possible de traitements anti-diarrhéiques. Si diarrhée de grade 3-4 : interruption du traitement jusqu’à amélioration et reprise à dose réduite  

nausées, vomissements, TRES FREQUENT

Surveillance de la perte de poids. Alimentation i) fragmentée en plusieurs repas légers, ii) liquide et froide et iii) moins grasse, sans friture ou épices.  Prescription possible de traitements antiémétiques.

Colite, sécheresse buccale, stomatite, dysphagie, constipation, gastrite, hémorragie gastro-intestinale FREQUENT

Alimentation i) fragmentée en plusieurs repas légers, ii) liquide et froide et iii) moins grasse, sans friture ou épices. Prescription possible de traitements antiémétiques.

Infections
. TRES FREQUENT

Surveillance des signes d’alertes, notamment fièvre et frissons. Consultation médicale si T° > 38,5°C. Vaccination recommandée: grippe, pneumocoque. Contact avec des personnes malades à éviter

Neurologique
Paresthésie, dysesthésie TRES FREQUENT A RARE

Supplémentation possible en oligoéléments et vitamines B1/B6.  

Insomnie, Dépression, Céphalées, Sensation vertigineuse, Anxiété, Tremblement, Léthargie, perte de conscience, troubles de l’équilibre, Syndrome d’encéphalopathie postérieure réversible, Hémorragies intracrâniennes TRES FREQUENT A RARE

Prescription possible d’antiépileptiques ou d’antidépresseurs.

Dysgueusie TRES FREQUENT A RARE

Dysgueusie : Alimentation tiède ou froide, ustensile de cuisine métallique à éviter

Ohptalmologique
Vision trouble, changement structurel de la cornée TRES FREQUENT

Examen ophtalmologique si troubles persistants

Troubles de la vision, halo coloré, photopsie, glaucome, conjonctivite, sécheresse oculaire, kératopathie FREQUENT

Examen ophtalmologique si troubles persistants

Thyroidienne
Hypothyroïdie FREQUENT

Surveillance par un bilan thyroïdien régulier

Troubles du métabolisme
Diminution de l’appétit TRES FREQUENT

Diminution de l’appétit : Surveillance de la perte de poids. Alimentation fragmentée en plusieurs repas légers Surveillance régulière des électrolytes

Hypocalcémie FREQUENT

Surveillance régulière des électrolytes

Hypokaliémie, hyponatrémie, hypercalcémie FREQUENT

Surveillance régulière des électrolytes

Déshydratation FREQUENT

Surveillance régulière des électrolytes

Cardio-vasculaire
Allongement de l’intervalle QTc TRES FREQUENT

Surveillance ECG et ionogramme sanguin dont kaliémie. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible

Hypertension, Crise hypertensive, Affection vasculaire cérébrale ischémique TRES FREQUENT

Surveillance régulière de la tension artérielle.

. FREQUENT

Surveillance régulière de la tension artérielle.

Insuffisance cardiaque FREQUENT

Surveillance ECG et ionogramme sanguin dont kaliémie. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible Surveillance régulière de la tension artérielle.

Pulmonaire
Hémoptysie
Pneumopathie interstitielle

Pneumopathie : cas observés dont certains fatals. Surveillance toux et dyspnée, consultation médicale si majoration des symptômes (tels qu’une dyspnée, une toux et une fièvre). Interruption du traitement pendant les explorations. Arrêt définitif en cas de confirmation

Cutanée
Eruption et autres réactions cutanées (dont acné, sécheresse cutanée, dermatite, prurit), Syndrome d’érythrodysesthésie palmoplantaire, Réactions de photosensibilité TRES FREQUENT

Utilisation d’un savon doux et d’un agent hydratant, séchage par tamponnement. Exposition au soleil à éviter et utilisation d’un écran total. Prescription possible d’antibiotiques ou de corticoïdes topiques, prescription possible de cycline, d’antihistaminique ou de corticoïde par voie orale

Anomalie des ongles, Alopécie FREQUENT
Hépatique
Lithiase biliaire FREQUENT

Surveillance régulière: bilan hépatique et pancréatique. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible

Augmentation des transaminases FREQUENT

Surveillance par des bilan hépatique et pancréatique réguliers. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible

Rénale
Protéinurie, lithiase rénale TRES FREQUENT

Surveillance de la fonction rénale régulière

Dysurie, hématurie, insuffisance rénale, pollakiurie, impériosité mictionnelle TRES FREQUENT

Surveillance de la fonction rénale régulière

Augmentation de la créatininémie FREQUENT

Surveillance de la fonction rénale régulière

Troubles généraux
Asthénie, fatigue, douleur, œdème TRES FREQUENT

Fatigue : Activités indispensables et celles qui procurent un bien-être à privilégier. Activité sportive adaptée et régulière à encourager

Fièvre TRES FREQUENT
Perte de poids FREQUENT
Epistaxis FREQUENT

Pour toute information complémentaire concernant les effets indésirables et leur gestion, consulter les « recommandations sur la prévention et la gestion des effets indésirables des anticancéreux par voie orale » de l’Institut National du Cancer

Populations particulières et recommandations

Bilan biologique

Surveillance ionogramme sanguin, bilan thyroidien (réalisés initialement puis 1, 3, 6 et 12 semaines après le début du traitement et tous les 3 mois pendant au moins 1 an par la suite). Surveillance des transaminases régulières.

Grossesse et allaitement

Contraception obligatoire chez les femmes et les hommes pendant le traitement et 4 mois après. Allaitement contre-indiqué.

Surveillance clinique

ECG régulier

Annexe M5: Métabolismes et transporteurs

3A4/5 P-gp OCT2
Substrat
Inducteur
Inhibiteur
Voie métabolique majeure / inhibiteur-inducteur puissant
Voie métabolique mineure / inhibiteur-inducteur modéré

Interactions médicamenteuses majeures

Avec les inducteurs puissants du CYP 3A4 : diminution des concentrations plasmatiques du vandétanib pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique

Antiépileptiques : carbamazépine,oxcarbazépine, phénytoïne, fosphénytoïne, phénobarbital, primidone

Antibiotiques : rifampicine, rifabutine

Autres: Efavirenz, bosentan, dexamethasone (usage systémique)

Conseil(s) :

Association déconseillée

Interaction avec autres médicaments : Médicaments allongeant l’intervalle QTc


Cisapride, érythromycine IV, torémifène, mizolastine, moxifloxacine, arsenic, antiarythmiques des classes IA et III

 

Méthadone, halopéridol, amisulpride et sulpiride, zuclopenthixol, halofantrine, pentamidine, luméfantrine, ondansétron, chlorpromazine  

Conseil(s) :


Association contre-indiquée  


Association déconseillée. En l’absence d’alternative thérapeutique, surveillance complémentaire de l’intervalle QTc, ECG et des électrolytes sériques. Contrôle renforcé  à l’apparition d’une diarrhée

Substrats de la P-gp et OCT2 : augmentation des concentrations plasmatiques pouvant majorer les effets indésirables des substrats

[P-gp] Cardiovasculaires : digoxine, amiodarone, rivaroxaban, dabigatran

[P-gp] Antirétroviraux : saquinavir, maraviroc

P-gp] Immunodépresseurs : ciclosporine, tacrolimus, sirolimus, éverolimus,

[P-gp, OCT2] Loperamide, ondansetron, metformine

Conseil(s) :

Surveillance clinique et/ou biologique en cas d’association

Augmentation du risque hémorragique

AVK : warfarine, fluindione, acenocoumarol

Conseil(s) :

surveillance de l’INR régulière

Interactions avec la phytothérapie

Certaines plantes et ou aliments peuvent interagir avec ce traitement. Néanmoins, les niveaux d’interactions dépendront de l’exposition. La quantité consommée, la fréquence, une supplémentation dépassant l’usage culinaire habituel, devront être pris en compte.

Inducteur du CYP 3A4 :

 Millepertuis, Ail, Aubépine, Echinacée, Kava Kava, Menthe verte, Sauge

Favorisant un allongement du QTc :

 Boldo, Fucus, Ginseng asiatique, Orange de Séville, Passiflore, Pissenlit

Favorisant une hypertension  :

Ginkgo Biloba, Orange de Séville, Petit Houx, Réglisse, Yohimbe