SFPO ONCOLIEN
Un commentaire, une suggestion ?
Fiche mise à jour le 08 septembre 2022
Télécharger la fiche au format PDF

LENALIDOMIDE - REVLIMID®

Présentation

Classification médicamenteuse Dosage Photographies
Immunomodulateur 2,5 mg
5 mg
7,5 mg
10 mg
15 mg
20 mg
25 mg

Indications AMM

D’autres indications hors AMM peuvent parfois être proposées

Posologie - Mode d'administration

Une prise par jour, à heure fixe, pendant ou en dehors d'un repas
       
J1 à J21, reprise à J29

J1

J21

J22

J28

Posologie : de 10 à 25 mg x 1/jour pendant 21 jours tous les 28 jours en fonction de l’indication (25 mg/j lorsqu’il est utilisé seul ou en association à la dexaméthasone, 10mg/j dans les SMD et lorsqu’il est associé au Melphalan et à la Prednisone)

Conditions de prescription et délivrance

Effets indésirables

Toxicité Fréquence Grade Surveillance/Prévention
Hématologique
Anémie, Neutropénie, Thrombopénies TRES FREQUENT 3 à 4

Apparition dès l’instauration du traitement les 3ers cycles. Surveillance NFS et plaquettes hebdomadaire pendant le 1er cycle, puis tous les 15 jours pendant le 2ème et 3ème cycles puis une fois par cycle. Surveillance des signes d’hémorragies (pétéchies,  épistaxis,  hématomes) Prescription possible de G-CSF, ou d’un agent stimulant de l’érythropoïèse (si les culots globulaires insuffisants). En fonction du grade de la toxicité, une adaptation posologique ou une interruption temporaire du traitement est possible

Neurologiques
Paresthésies TRES FREQUENT A FREQUENT 1 à 3

Paresthésies : Surveillance à chaque cycle de traitement.

  • Si grade 1 : poursuite du traitement et surveillance habituelle.
  • Si grade 2 : adaptation posologique ou interruption du traitement possible
  • Si grade >2: interruption du traitement, traitement symptomatique et avis neurologique
Dysesthésies TRES FREQUENT A FREQUENT 1 à 3
Troubles de la coordination TRES FREQUENT A FREQUENT 1 à 3
Faiblesse et spasmes musculaires TRES FREQUENT A FREQUENT 1 à 3
Vertiges, tremblements TRES FREQUENT A FREQUENT 1 à 3

Adaptation de doses possible. Prudence en cas de conduite de véhicules.

Somnolence TRES FREQUENT A FREQUENT 1 à 3
Troubles de la mémoire TRES FREQUENT A FREQUENT 1 à 3
Troubles de la fonction érectile TRES FREQUENT A FREQUENT 1 à 3

Prescription d’inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 possible

Crampes TRES FREQUENT A FREQUENT

Surveillance électrolytes

Ataxie, troubles de l’équilibre
Générale
Œdèmes périphériques FREQUENT

Surveillance de la prise de poids, habits adaptés avec vêtements,chaussettes et chaussures non serrés. Prescription possible de bas de contention et d’un régime hyposodé

Anorexie, perte de poids TRES FREQUENT

Repas fractionnés en plusieurs prise de petite quantité

Fatigue TRES FREQUENT A FREQUENT
Psychiatrique TRES FREQUENT A FREQUENT

Dépression, insomnies

Cardio-vasculaires
Thrombose veineuse, embolie pulmonaire TRES FREQUENT A FREQUENT

Surveillance des signes clinique (essoufflement, douleurs thoraciques, œdèmes) régulière Facteurs de risque : association à la dexaméthasone, ou à un agent stimulant l’érythropoïèse, antécédents de thrombose, vasculaires, d’AVC, diabète,… Thrombo-prophylaxie recommandée en cas de facteurs de risque (aspirine faible dose, HBPM prophylaxie et maintien des AVK chez les patients déjà traités) Si thrombose  : interruption temporaire du traitement et adaptation posologique

Bradycardie, fibrillation auriculaire, insuffisance cardiaque, ischémie myocardique TRES FREQUENT A FREQUENT
Hypotension orthostatique TRES FREQUENT A FREQUENT
Cutanée
Éruption, rash, urticaire, eczéma TRES FREQUENT

Utilisation d’un savon doux et d’un agent hydratant, séchage par tamponnement. Exposition au soleil à éviter et utilisation d’un écran total Prescription possible d’antihistaminiques ou de corticoïdes topiques ou oraux Si cas de grade >2 : interruption du traitement et hospitalisation recommandées

Gastro-Intestinale
Constipation TRES FREQUENT

Alimentation adaptée riche en fibres et hydratation abondante.  Exercice physique régulier. Prescription possible de traitements laxatifs

Diarrhée TRES FREQUENT

Alimentation pauvre en fibre avec féculents, carotte, banane et éviter fruit et légumes crus, laitage, café et alcool. Hydratation abondante. Prescription possible de traitements anti-diarrhéiques

Infections notamment respiratoires
. TRES FREQUENT

Surveillance des signes d’alertes, notamment fièvre et frissons : consultation médicale si T° > 38,5°C. Contact avec des personnes malades à éviter Prophylaxies antiinfectieuses proposées (Cotrimoxazole, valaciclovir et oracilline)

Thyroidienne
. FREQUENT

Surveillance TSH et T4L régulière (tous les 3 à 6 mois)

Troubles du métabolisme
Hypokaliémie TRES FREQUENT

Surveillance

Hypoglycémie TRES FREQUENT

Surveillance

Tumeurs secondaires
LAM Synd. myelodysplasiques FREQUENT

Pour toute information complémentaire concernant les effets indésirables et leur gestion, consulter les « recommandations sur la prévention et la gestion des effets indésirables des anticancéreux par voie orale » de l’Institut National du Cancer

Populations particulières et recommandations

Métabolisme et transporteurs

P-gp
Substrat
Voie métabolique majeure / inhibiteur-inducteur puissant
Voie métabolique mineure / inhibiteur-inducteur modéré

Interactions médicamenteuses majeures

Inhibiteur modéré de la P-gp : Aucune conséquence clinique notoire Avec d’autres médicaments :

Statines

Conseil(s) :

Effets additifs: risque de rhabdomyolyse

Digoxine

Conseil(s) :

Surveillance accrue des concentrations plasmatiques de la digoxine.

Anti-vitamine K

Conseil(s) :

En cas d’ association avec la dexaméthasone (inducteur enzymatique), surveillance de l’INR

Contraceptifs oraux œstroprogestatifs

Conseil(s) :

Non recommandé. Majoration du risque thromboembolique. En cas d’association avec la dexaméthasone (inducteur enzymatique), diminution de l’efficacité des contraceptifs stéroïdiens

Interactions avec la phytothérapie

Certaines plantes et ou aliments peuvent interagir avec ce traitement. Néanmoins, les niveaux d’interactions dépendront de l’exposition. La quantité consommée, la fréquence, une supplémentation dépassant l’usage culinaire habituel, devront être pris en compte. L’intensité de l’interaction peut être évaluée sur site thériaque (Hedrine): http://www.theriaque.org/apps/recherche/rch_phyto.php

Pouvant majorer une immunodépression :

 Olivier