Fiche mise à jour le 10 mai 2021

Trétinoïne – VESANOID®

Présentation


Classification médicamenteuseDosagePhotographies
Cytotoxique métabolite naturel du rétinol10 mg 

Indications AMM


D’autres indications hors-AMM peuvent parfois être proposées.

Posologie - Mode d'administration


Deux prises par jour, à heure fixe pendant les repas
Variable selon le protocole de chimiothérapie Aucun

Conditions de prescription et délivrance


Disponible en rétrocession, en pharmacie hospitalière

Prescription hospitalière réservée à certains médecins spécialistes (en cancérologie, en hématologie, en oncologie médicale)

Médicament nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement : pour les femmes en âge de procréer, un test de grossesse doit être réalisé mensuellement.

Effets indésirables


ToxicitéFréquenceGradeSurveillance / Prévention
Gastro-intestinales
Diminution de l'appétitTrès fréquent 

Surveillance de la perte de poids.

Sécheresse buccaleTrès fréquent 
Nausées, vomissementTrès fréquent 

Surveillance de la perte de poids.  Alimentation fragmentée en plusieurs repas légers, liquide et froide et moins grasse, sans friture ou épices. Prescription possible de traitements antiémétiques.

Douleurs abdominalesTrès fréquent 
DiarrhéeTrès fréquent 

Alimentation pauvre en fibre avec féculents, carotte, banane et éviter fruit et légumes crus, laitage, café et alcool. Hydratation abondante. Prescription possible de traitements anti-diarrhéiques.

ConstipationTrès fréquent 

Alimentation adaptée riche en fibres et hydratation abondante. Exercice physique régulier. Prescription possible de traitements laxatifs.

Pancréatique, chéilite 

Surveillance par un bilan régulier.

Psychiatriques
Etat confusionnel,
Anxiété,
Dépression,
Insomnie
Très fréquent 

Surveillance clinique. Prescription possible d’un traitement antidépresseur.

Sensibilisation des patients

Neurologique
Céphalées,
Vertiges,
Très fréquent 

Adaptation posologique chez l’enfant. Prescription d’antalgiques possible en cas de céphalées

Hypertension intracrânienne/pseudotumeur cérébrale,Très fréquent 

Surveillance clinique. Adaptation posologique en cas de survenue d’une hypertension intracrânienne/pseudotumeur cérébrale.

Prescription possible de diurétiques (acetazolamide), corticoïdes et/ou antalgiques.

ParesthésiesTrès fréquent 

Supplémentation en oligoéléments et vitamines B1/B6 et prescription d’antiépileptiques ou d’antidépresseurs possibles en cas de survenue de paresthésies

Ophtalmologique
Troubles de la vision,
Troubles conjonctivaux
Très fréquent 

Examen ophtalmologique si troubles persistants

Oreille
Troubles de l'auditionTrès fréquent 

Examen clinique si troubles persistants

Cardio-vasculaires
Arythmie
, Allongement de l'intervalle QTc
Très fréquent 

Surveillance de l’ECG avant et pendant le traitement (en particulier chez les patients présentant des facteurs de risque)

Surveillance ionogramme sanguin dont kaliémie

Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible

Bouffées vasomotricesTrès fréquent 

Alimentation à éviter : chauds, épices, alcool, caféine, tabac. Hydratation abondante.

Respiratoires
Insuffisance respiratoire,
sécheresse nasale,
asthme
Très fréquent 

Surveillance clinique et consultation médicale si apparition/aggravation des symptômes

Cutanée
Érythème, rash, prurit
Alopécie
Hyperhidrose
Très fréquent 

Utilisation d’un savon doux et d’un agent hydratant, séchage par tamponnement. Exposition au soleil à éviter et utilisation d’un écran total.

Prescription possible d’antibiotiques ou de corticoïdes topiques, d’antihistaminique ou de corticoïde par voie orale

Investigations
Hypertriglycéridémie
, Hypercholestérolémie
Très fréquent 

Bilan lipidique régulier.

Augmentation de la créatininémieTrès fréquent 

Bilan rénal régulier

Augmentation des transaminasesTrès fréquent 

Bila hépatique régulier

Autres
Douleurs osseusesTrès fréquent 

Prescription possible d’antalgique

Douleurs thoraciques, frissons, malaiseTrès fréquent 
Syndrome de différenciation ou syndrome de l'acide rétinoïque
Syndrome de différenciation ou syndrome de l'acide rétinoïqueFréquence indeterminée 

Surveillance clinique et biologique en particuliers chez les patients ayant un IMC élevé.

Signes cliniques : fièvre, dyspnée, détresse respiratoire aigüe, infiltrats pulmonaires, épanchements pleuraux et péricardiques, hypotension, œdèmes, prise de poids pouvant évoluer vers une insuffisance respiratoire, rénale, hépatique et multi-viscérale.

Hyperleucocytose associée fréquente

En cas de survenue de signes cliniques précoces : prescription de corticoïdes.

En cas de syndrome de détresse sévère, interruption temporaire du traitement.

Leucocytose/hyperleucocytose
Leucocytose/hyperleucocytose Fréquent 

Surveillance régulière de la NFS. Prise en charge recommandée si taux leucocytes ≥ 5 G/L (chimiothérapie à base d’anthracycline). Prescription possible d’hydroxyurée pour traiter la leucocytose.

Populations particulières et recommandations


Insuffisance hépatique : Métabolisation hépatique importante. Adaptation de la posologie en cas d’insuffisance hépatique : 25mg/ m2.En raison des données limitées, prudence recommandée en cas d’insuffisance hépatique.

Insuffisance rénale : Élimination rénale importante. Adaptation de la posologie en cas d’insuffisance rénale : 25mg/ m2. En raison des données limitées, prudence recommandée en cas d’insuffisance rénale

Patients âgés : Aucune adaptation de la posologie chez le sujet âgé

Population pédiatrique :Adaptation de la posologie à 25mg/ m2 pour limiter la toxicité (céphalées réfractaires)

Bilan biologique
Surveillance régulière de l’hémostase, calcémie, fonctions hépatique et rénale, NFS et bilan lipidique
Grossesse et allaitement
Molécule tératogène Contraception obligatoire chez les femmes pendant le traitement et pendant 1 mois après son arrêt (tests de grossesses répétés mensuellement) sauf si la situation clinique le justifie. Allaitement contre-indiqué.
Surveillance clinique
ECG, symptômes d'une dépression

Métabolisme et transporteurs


3A4/5
mineure
 Voie métabolique majeure / inhibiteur-inducteur puissant
 Voie métabolique mineure / inhibiteur-inducteur modéré

Interactions médicamenteuses majeures


  • Avec la vitamine A et les autres rétinoïdes :  risque d’ hypervitaminose A

Acitrétine, alitretinoïne, isotrétinoïne,

Vitamine A

Conseil(s) :

Association contre-indiquée

  • Avec les tétracyclines : risque d’hypertension intracrânienne (pseudotumeur cérébrale)

Doxycycline, tigecycline etc

Conseil(s) :

Association contre-indiquée

  • Avec les inhibiteurs du CYP 3A4 : augmentation des concentrations plasmatiques de trétinoïne pouvant majorer les effets indésirables

Antihypertenseurs et antiarythmiques : amiodarone, diltiazem, verapamil

Antifongiques azolés : fluconazole, kétoconazole,  voriconazole, etc.

Antibiotiques macrolides : clarithromycine, télithromycine, etc. (sauf spiramycine)

Antirétroviraux inhibiteurs de protéase : indinavir, ritonavir, lopinavir/ritonavir, saquinavir nelfinavir etc.

Autres: cimétidine, cobicistat

Conseil(s) :

Adaptation posologique en cas d’association.

  • Avec les médicaments anti-fibrinolytiques: complications thrombotiques fatales rapportées

Acide tranéxamique, acide aminocaproïque ou aprotinine

Conseil(s) :

Surveillance en cas d’association

Interactions avec la phytothérapie


Certaines plantes et ou/aliments peuvent interagir avec ce traitement. Néanmoins, les niveaux d’interactions dépendront de l’exposition. La quantité consommée, la fréquence, une supplémentation dépassant l’usage culinaire habituel, devront être pris en compte. L’intensité de l’interaction peut être évaluée sur le site thériaque (Hedrine)

Pouvant allonger l’intervalle QT : Boldo, Fucus, Ginseng asiatique, Orange de Séville, Passiflore, Pissenlit

Inhibiteurs du CYP A4 : jus de pamplemousse, jus d’orange amère (orange de Séville), Citron vert, Pomélo, Aloe Vera, Chardon Marie, Curcuma, Fenouil, Fenugrec, Fumeterre, Gattilier, Gingembre, Ginko biloba, Ginseng, Grenade, Gui, Harpagophytum, Huanglian,  Lin, Mahonia, Menthe poivrée, Myrtille, Olivier, Orthosiphon, Passiflore, Poivre noire, Prêle, levure de Riz rouge, Trèfle rouge