Fiche mise à jour le 28 décembre 2020

Tamoxifène – NOLVADEX®

Présentation


Classification médicamenteuseDosagePhotographies
Hormonothérapie : anti-estrogène10mg ou 20mg 

Indications AMM


D’autres indications hors-AMM peuvent parfois être proposées.

Posologie - Mode d'administration


une ou 2 prises par jour, à heure fixe, pendant ou en dehors des repas
En continu J1-J28

Conditions de prescription et délivrance


Disponible en pharmacie de ville

Effets indésirables


ToxicitéFréquenceGradeSurveillance / Prévention
Générale
• Fatigue
• Rétention hydrosodée
Très fréquent 

Activités indispensables et celles qui procurent un bien-être à privilégier, activité sportive adaptée et régulière à encourager

Hématologique
• AnémieFréquent 

Surveillance de la NFS régulière. Arrêt du traitement si PNN ≤ 1G/L, ou plaquettes ≤ 50 G/L, ou hémoglobine ≤ 8 g/dL

• Thrombopénie, leucopéniePeu fréquent 
Système nerveux
• Céphalée, vertige, troubles sensorielsFréquent 
• Paresthésie, dysesthésie, dysgueusie, neuropathie périphériqueFréquent 
Ophtalmologique
• Cataracte, rétinopathieFréquent 

Surveillance ophtalmologique régulière

Cardiovasculaire
• Bouffées de chaleurTrès fréquent 

Alimentation à éviter : chauds, épices, alcool, caféine, tabac. Hydratation abondante

• Évènements thrombo-emboliquesFréquent 

Surveillance des signes d’alertes, notamment gonflement d’un membre inférieur ou supérieur associé à une rougeur et douleur localisée
Port de bas de contention recommandé. Hydratation abondante. Activité sportive (marche) régulière

Gastro-intestinale
• Nausée, vomissementsTrès fréquent à fréquent 

Surveillance de la perte de poids. Alimentation i) fragmentée en plusieurs repas légers, ii) liquide et froide et iii) moins grasse, sans friture ou épices. Prescription possible de traitements antiémétiques.

• Diarrhée Fréquent 

Alimentation pauvre en fibre avec féculents, carotte, banane et éviter fruit et légumes crus, laitage, café et alcool. Hydratation abondante. Prescription possible de traitements anti-diarrhéiques. Arrêt du traitement si ≥ 4 selles / jour.

• ConstipationFréquent 

Constipation : Alimentation adaptée riche en fibres et hydratation abondante. Exercice physique régulier. Prescription possible de traitements laxatifs.

Hépatique
• Élévation des enzymes hépatique, stéatoseFréquent 

Surveillance par un bilan hépatique régulier. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible

Cutanée
• Éruption cutanée Très fréquent 

Utilisation d’un savon doux et d’un agent hydratant, séchage par tamponnement. Exposition au soleil à éviter et utilisation d’un écran total. Prescription possible de corticoïdes topiques

• Alopécie Fréquent 
Musculo-squelettique
• Crampes, myalgiesFréquent 

Prescription possible de myorelaxant, antalgiques, AINS

Organes de la reproduction
• Ménométrorragie, leucorrhéeTrès fréquent 

Leucorrhée peu abondante

• Fibromes utérins, prurit vulvaire, épaississement de l’endomètreFréquent 
• Cancer de l’endomètrePeu fréquent 
Métabolique
• HypertriglycéridémieFréquent 

Populations particulières et recommandations


Insuffisance hépatique : Métabolisation hépatique importante en métabolite actif (endoxifène). Elimination dans les fécès avec cycle entéro-hépatique. En l’absence de donnée, prudence en cas d’insuffisance hépatique.

Insuffisance rénale : Élimination rénale mineure. Aucune adaptation de la posologie en cas d’insuffisance rénale.

Patients âgés : Aucune adaptation de la posologie chez le sujet âgé

Population pédiatrique : Utilisation non recommandée en pédiatrie

Autre précautions :

Bilan biologique
Surveillance par un bilan lipidique, hépatique et pancréatique réguliers
Grossesse et allaitement
Grossesse contre-indiquée. Contraception obligatoire pendant le traitement et 2 mois après (assurer une contraception efficace, ne faisant pas appel à un dérivé estrogénique) Allaitement contre-indiqué.
Surveillance clinique
Surveillance chez les patientes présentant un risque d'accidents thromboemboliques Augmentation du risque d'apparition d'un cancer de l'endomètre et d'un sarcome : Surveillance par un examen gynécologique complet, à la recherche d'une anomalie endométriale pré-existante avant la mise en route du traitement, puis annuellement. Consultation médicale rapide en cas de saignement vaginal anormal.

Métabolisme et transporteurs


2C92C192D63A4/5
substratmineuremineuremajeuremajeure
 Voie métabolique majeure / inhibiteur-inducteur puissant
 Voie métabolique mineure / inhibiteur-inducteur modéré

Interactions médicamenteuses majeures


  • Avec des inhibiteurs du CYP2D6 : diminution des concentrations plasmatiques du métabolite actif (100 fois supérieur au tamoxifène) pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique

Antidépresseurs ISRS : fluoxétine, paroxétine, duloxétine

Autres : amiodarone, bupropion, chlorpromazine, cimétidine, clomipramine, flécainide, halopéridol, lévomépromazine, , quinidine, rispéridone, terbinafine, tipranavir,

Conseil(s) :

Association déconseillée. Surveillance clinique et/ou pharmacologique en cas d’association

  • Avec inducteurs puissants CYP3A4 : diminution des concentrations plasmatiques du tamoxifène pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique

Antiépileptiques : carbamazépine, oxcarbazépine, phénytoïne, fosphénytoïne, phénobarbital, primidone

Antibiotiques et autres : rifampicine, rifabutine, efavirenz, bosentan, dexamethasone (usage systémique)

Conseil(s) :

Association à prendre en compte. Surveillance clinique et/ou pharmacologique en cas d’association

  • Avec d’autres médicaments :

AVK

Conseil(s) :

Surveillance renforcée de l’INR

Interactions avec la phytothérapie


Certaines plantes et ou aliments peuvent interagir avec ce traitement. Néanmoins, les niveaux d’interactions dépendront de l’exposition. La quantité consommée, la fréquence, une supplémentation dépassant l’usage culinaire habituel, devront être pris en compte.

Inhibiteurs 2D6 : curcuma

Phyto-œstrogènes : Soja, Ginseng de Corée, Actée à grappes noires, Gattilier, Trèfle Rouge, Lin, Houblon