Fiche mise à jour le 6 août 2020

Lorlatinib – LORVIQUA®

Présentation


Classification médicamenteuseDosagePhotographies
Inhibiteur de kinases ciblant ALK et ROS1Comprimés de 25 et 100 mg  

Indications AMM


Cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) avancé,  en monothérapie, chez les patients présentant un réarrangement du gène anaplastic lymphoma kinase (ALK positif) dont la maladie a progressé après :

D’autres indications hors AMM peuvent parfois être proposées

Posologie - Mode d'administration


Une prise par jour, à heure fixe, pendant ou en dehors du repas
En continu J1-J28

Conditions de prescription et délivrance


Effets indésirables


ToxicitéFréquenceGradeSurveillance / Prévention
Hématologiques
Anémie Thrombopénie Neutropénie Très fréquent1 à 4

Surveillance de la NFS régulière

Trouble du métabolisme et nutrition
Hypercholestérolémie (HC) Hypertriglycéridémie (HT)Très fréquent1 à 4

Surveillance par un bilan lipidique régulier.
Prescription possible d’un hypolipémiant.
Arrêt du traitement en cas d’HC ou HT menaçant le pronostic vital (respectivement >12.92mmol/L et >11.4mmol/L)

Système Nerveux
Neuropathie périphériqueTrès fréquent1 à 4

Fenêtre thérapeutique en cas d’apparition. Adaptation possible de la posologie en fonction de la sévérité de la neuropathie.
Prescription possible d’antiépileptiques ou d’antidépresseurs.

Céphalées
Troubles de l’humeur, de la mémoire ou de l’attention
Très fréquent1 à 4

Prescription possible d’antalgiques. Eviter les Anti-inflammatoire Non Stéroïdiens.

Cardio-vasculaire
Allongement de l’intervalle PR,
Bloc auriculo-ventriculaire (AV)
Fréquent1 à 4

Surveillance ECG
Prescription possible de traitements cardiotoniques ou pose d’un pacemaker temporaire ou permanent.
Adaptation possible de la posologie et/ou fenêtre thérapeutique.

Gastro-intestinale
NauséesTrès fréquent1 à 4

Surveillance de la perte de poids.
Alimentation i) fragmentée en plusieurs repas légers, ii) liquide et froide et iii) moins grasse, sans friture ou épices.
Prescription possible de traitements antiémétiques.

DiarrhéesTrès fréquent1 à 4

Alimentation pauvre en fibre avec féculents, carotte, banane et éviter fruit et légumes crus, laitage, café et alcool.
Hydratation abondante.  Prescription possible de traitements anti-diarrhéiques.
Arrêt du traitement si ≥ 4 selles / jour.

Constipation, douleurs abdominalesTrès fréquent1 à 4

Alimentation adaptée riche en fibres et hydratation abondante.
Exercice physique régulier. Prescription possible de traitements laxatifs.

Cutanée
Eruptions cutanées, dermites acnéiformes Photosensibilité Très fréquent1 à 4

Utilisation d’un savon doux et d’un agent hydratant, séchage par tamponnement. Exposition au soleil à éviter et utilisation d’un écran total.

Prescription possible d’antibiotiques ou de corticoïdes topiques, prescription possible de cycline, d’antihistaminique ou de corticoïde par voie orale

Ophtalmologique
Trouble de la visionTrès fréquent1 à 4

Examen ophtalmologique si troubles persistants. Adaptation posologique possible

Respiratoire
Pneumopathie interstitielleFréquent1 à 4

Surveillance toux et dyspnée. Consultation médicale si majoration des symptômes. Suspension voire arrêt du traitement si aggravation.

Musculo-squelettique
ArthralgiesTrès fréquent1 à 4

Prescription possible d’antalgique

MyalgiesTrès fréquent1 à 2
Général
Oedèmes, prise de poidsTrès fréquent1 à 4

Surveillance de la prise de poids, habits adaptés avec vêtements, chaussettes et chaussures non serrés. Prescription possible de diurétiques

FatigueTrès fréquent1 à 4

Activités indispensables et celles qui procurent un bien-être à privilégier, activité sportive adaptée et régulière à encourager

Pancréatique
Elevation de l’amylase, de la lipaseTrès fréquent1 à 4

Surveillance par un bilan pancréatique régulier

Populations particulières et recommandations


Bilan biologique
NFS et plaquettes mensuelles, bilan hydroélectrolytique et pancréatique régulier, bilan de biochimie, de coagulation, et lipidique (toutes les 2 semaines le 1er mois puis mensuel)
Grossesse et allaitement
Contraception obligatoire chez les femmes pendant le traitement et 35 jours après. Contraception obligatoire chez les hommes pendant le traitement et 14 semaines après. Contraception mécanique obligatoire. Allaitement contre-indiqué

Métabolisme et transporteurs


2B62C82C92C193A4/5P-gpBCRPUGT1A1OCT1MATE1UGT1A3UGT1A4OATP1B1OATP1B3
substratmineuremineuremajeuremineuremajeure
inhibiteurmineuremineuremineuremineuremineuremineuremineuremineure
inducteurmineuremineure
 Voie métabolique majeure / inhibiteur-inducteur puissant
 Voie métabolique mineure / inhibiteur-inducteur modéré

Interactions médicamenteuses majeures


  • Avec les inhibiteurs puissants du CYP3A4 : augmentation des concentrations plasmatiques pouvant majorer les effets indésirables du lorlatinib

Antihypertenseurs et antiarythmiques : amiodarone, diltiazem, verapamil
Antifongiques azolés : fluconazole, kétoconazole,  voriconazole, etc.
Antibiotiques macrolides : clarithromycine, télithromycine, etc. (sauf spiramycine)
Antirétroviraux inhibiteurs de protéase : indinavir, ritonavir, lopinavir/ritonavir, saquinavir nelfinavir etc.
Autres : Cimétidine

Conseil(s) :

Association déconseillée avec les inhibiteurs puissants du CYP3A4. Adaptation de la posologie en cas d’association.

  • Avec les inducteurs puissants du CYP3A4 : diminution de la concentration plasmatique pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique

Antiépileptiques : carbamazépine, oxcarbazépine, phénytoïne, fosphénytoïne, phénobarbital, primidone
Antibiotiques : rifampicine, rifabutine
Autres : efavirenz, bosentan, dexamethasone (usage systémique)

Conseil(s) :

Association contre-indiquée avec les inducteurs puissants

Association à éviter avec les inducteurs modérés

  • Avec les inhibiteurs du CYP 2C8 : augmentation des concentrations plasmatiques pouvant majorer les effets indésirables du lorlatinib

Hypolipémiants : gemfibrozil.
Anti-asthmatiques : montelukast
Antibiotiques : triméthoprime

Conseil(s) :

Association déconseillée

  • Avec les inducteurs du CYP 2C8 et/ou du CYP 2C19 : diminution des concentrations plasmatiques pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique

Rifampicine

Conseil(s) :

Association déconseillée

  • Avec les inhibiteurs du CYP 2C19 : augmentation des concentrations plasmatiques pouvant majorer les effets indésirables du lorlatinib

Fluoxetine, ketoconazole, modafinil, omeprazole

Conseil(s) :

Association déconseillée

  • Avec les inducteurs de l’UGT : diminution des concentrations plasmatiques pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique

Nicotine

Conseil(s) :

Aassociation à éviter. Sensibiliser les patients tabagiques à l’arrêt du tabac.

Effets du lorlatinib sur d’autres médicaments :

  • Avec les substrats du CYP 3A4 : diminution des concentrations plasmatiques des substrats pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique

 

Antihypertenseurs et antiarythmiques : amiodarone, diltiazem, verapamil
AVK : warfarine, fluindione, acenocoumarol
Immunosuppresseurs : ciclosporine, tacrolimus, sirolimus, éverolimus
Antirétroviraux : atazanavir, darunavir, efavirenz, etravirine, fosamprenavir, nelfinavir, nevirapine, ritonavir, saquinavir

Carbamazepine, clozapine, alprazolam, amitriptiptyline, colchicine, cortisol, fentanyl, méthadone, prasugrel, ticagrelor, simvastatine

Conseil(s) :

Association déconseillée

  • Avec les substrats du CYP 2B6 : diminution des concentrations plasmatiques des substrats pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique

Efavirenz, bupropion, névirapine, clopidogrel, prasugrel, sertraline

Conseil(s) :

Association déconseillée

  • Avec les substrats du CYP 2C9 : augmentation des concentrations plasmatiques des substrats pouvant majorer leurs effets indésirables

Anticoagulants coumariniques
Antiépileptique : acide valproïque, phénobarbital, phénytoïne
Autres : cyclophosphamide, désogestrel, carvedilol, mirtazapine, sertraline

Conseil(s) :

Association déconseillée. Adaptation possible de la posologie des médicaments associés.

  • Avec les substrats de la P-gp : augmentation des concentrations plasmatiques des substrats pouvant majorer leurs effets indésirables

Cardiovasculaires : digoxine, amiodarone, rivaroxaban, dabigatran, apixaban
Antirétroviraux : saquinavir, maraviroc
Immunodépresseurs : ciclosporine, tacrolimus, sirolimus, éverolimus
Autres : loperamide, ondansetron

Conseil(s) :

Association à éviter. Adaptation possible de la posologie des médicaments associés.

  • Avec les substrats des transporteurs BCRP, OATP1B1, OATP1B3, OCT1, MATE1 et OAT3 : augmentation des concentrations plasmatiques des substrats pouvant majorer leurs effets indésirables

(BCRP) : méthotrexate, mitoxantrone, imatinib, irinotecan, lapatinib, topotecan, rosuvastatine, sulfasalazine
(OATP1B1) : bosentan, ézétimibe, glibenclamide, repaglinide, valsartan, statines
(OCT1) : metformine

Conseil(s) :

Association à éviter.

Avec d’autres médicaments :

  • Médicaments pouvant allonger l’intervalle QT :

Médicaments hypokaliémiants : diurétiques hypokaliémiants, laxatifs stimulants, corticoïdes, amphotéricine B
Antiarythmiques : quinidine, amiodarone, sotalol, flécaïnide, propafénone, etc
Antihistaminiques H1
Anti-infectieux : cotrimoxazole, erythromycine, kétoconazole, itraconazole, miconazole, moxifloxacine,etc
Neuroleptiques : amilsupride, chlorpromazine, clozapine,cyamémazine, halopéridol, lévopromazine, loxapine, olanzapine, rispéridone, sulpiride, tiapride, etc
Autres : antidépresseurs imipraminiques, citalopram, lithium, torémifène, etc

Conseil(s) :

Aucune adaptation posologique en cas d’association. Surveillance rapprochée de la fonction cardiaque.

Interactions avec la phytothérapie


Certaines plantes et ou aliments peuvent interagir avec ce traitement. Néanmoins, les niveaux d’interactions dépendront de l’exposition. La quantité consommée, la fréquence, une supplémentation dépassant l’usage culinaire habituel, devront être pris en compte. L’intensité de l’interaction peut être évaluée sur site thériaque (Hedrine): http://www.theriaque.org/apps/recherche/rch_phyto.php

Inducteur du CYP3A4 : Millepertuis, Ail, Aubépine, Echinacée, Kava Kava, Menthe verte, Sauge

Inhibiteur du CYP3A4 : jus de pamplemousse, jus d’orange amère (orange de Séville), Pomélo, Citron vert, , Aloe Vera, Chardon Marie, Curcuma, Fenouil, Fenugrec, Fumeterre, Gattilier, Gingembre, Ginko biloba, Ginseng, Grenade, Gui, Harpagophytum, Huanglian, Lin, Mahonia, Menthe poivrée, Myrtille, Olivier, Orthosiphon, Passiflore, Poivre noire, Prêle, levure de Riz rouge, Trèfle rouge

Inducteur d’UGT : Aubépine, Canneberge, Pissenlit, Thé

Inhibiteur d’UGT : Ginkgo Biloba, Chardon Marie, Jus de Noni, Orthosiphon, Poivre noir, Thé, Valériane

Allongement de l’intervalle QT : Boldo, Fucus, Ginseng asiatique,Orange de Séville, Passiflore, Pissenlit

Pouvant majorer une hématotoxicité : olivier