Fiche mise à jour le 2 septembre 2019

Dasatinib – SPRYCEL®

Présentation


Classification médicamenteuseDosagePhotographies
Thérapie ciblée : inhibiteur de kinases BCR-ABL, SRC, cKIT ...20 mg
50 mg
70 mg
100 mg
140 mg
Des génériques existent
 

Indications AMM


Posologie - Mode d'administration


Une prise par jour, à heure fixe, pendant ou en dehors d'un repas
En continu

Conditions de prescription et délivrance


Effets indésirables


ToxicitéFréquenceGradeSurveillance / Prévention
Gastro-intestinale
DiarrhéesTrès fréquent1 à 4

Alimentation pauvre en fibre avec féculents, carotte, banane et éviter fruit et légumes crus, laitage, café et alcool. Hydratation abondante. Prescription possible de traitements anti-diarrhéiques.
Arrêt du traitement si ≥ 4 selles / jour.

Nausées, vomissementsTrès fréquent1 à 4

Surveillance de la perte de poids. Alimentation i) fragmentée en plusieurs repas légers, ii) liquide et froide et iii) moins grasse, sans friture ou épices. Prescription possible de traitements antiémétiques.

Troubles de l’appétitTrès fréquent1 à 4
Douleurs abdominalesFréquent1 à 2
GastriteTrès fréquent1 à 2
Distension abdominale, dyspepsieFréquent1 à 2
Mucites/stomatitesFréquent1 à 2

Alimentation adaptée en évitant les aliments acides, qui collent et très salés. En prévention, utilisation d’une brosse à dent souple, d’un bain de bouche avec bicarbonate de sodium sans adjonction d’autres produits et éviter les bains de bouches avec menthol. En curatif, prescription possible de bains de bouche avec bicarbonate et antifongique, et de topiques anesthésiants.

ConstipationFréquent1 à 2

Alimentation adaptée riche en fibres et hydratation abondante. Exercice physique régulier. Prescription possible de traitements laxatifs.

Hématologique
Diminution des plaquettes (Thrombopénie)Très fréquent2 à 4

Prise de sang régulière selon prescription. En fonction de la sévérité, des traitements préventifs peuvent vous être prescrits.

Diminution: des globules rouges (Anémie)Très fréquent2 à 4

Prise de sang régulière selon prescription. En fonction de la sévérité, des traitements préventifs peuvent vous être prescrits.

Diminution des globules blancs (Leucopénie - Neutropénie)Fréquent3 à 4

Prise de sang régulière selon prescription. En fonction de la sévérité, des traitements préventifs peuvent vous être prescrits.

Infection, fièvre
Infections pulmonairesTrès fréquent 

Tout signe d’aggravation d’une toux persistante ou d’une difficulté respiratoire doit faire l’objet d’une consultation chez votre médecin.

Infection respiratoire haute, virale herpétique, entérocolite, septicémieFréquent 

Surveillance des signes d’alertes, notamment fièvre et frissons : consultation médicale si T° > 38,5°C

Fatigue
FatigueTrès fréquent 

Privilégiez des activités qui procurent un bien-être, en particulier une activité physique adaptée et régulière : marche, jardinage, nage, vélo, sport… Sachez alterner période d’activité et de repos.

Neurologique
Céphalées : maux de tête Très fréquent 

Avant de prendre un antalgique (antidouleur), demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin. Il convient de l’imiter l’auto-médication avec votre traitement.

DépressionTrès fréquent 

En cas de sensations inhabituelles (idées dépressives, insomnies, perte de mémoire …), parlez-en à votre médecin.

InsomnieTrès fréquent 
Etourdissement, somnolenceTrès fréquent 
Neuropathies : fourmillementsFréquent 

Des traitements adaptés sont possibles (supplémentation en oligoéléments ou en vitamine B1/B6 et/ ou d’autres médicaments…). Parlez-en à votre médecin.

Altération du goutFréquent 

Alimentation tiède ou froid, ustensile de cuisine métallique à éviter

Trouble visuelFréquent 

Examen ophtalmologique si troubles persistants.

Bourdonnement d'oreille, diminution de l'auditionFréquent 

En cas de bourdonnements d’oreilles, de diminution de l’audition ou devertiges, parlez-en à votre médecin.

Musculo-squelettique
Douleur, crampesTrès fréquent 

Des traitements adaptés sont possibles (magnésium, oligo-éléments…). Parlez-en à votre médecin et à votre pharmacien.

Spasme, inflammation, raideur ou faiblesse musculaireFréquent 

Hydratation régulière et activité physique régulière et adaptée conseillée.
Mouvements répétitifs à éviter.

Oedème
Périphérique, visageTrès fréquent1 à 2

Surveillez régulièrement votre poids.
Évitez les vêtements, chaussettes et chaussures trop serrés, surélevez les pieds et maintenez une alimentation pauvre en sel.
En cas de prise de poids trop rapide ou inattendue, consultez votre médecin. Des traitements adaptés sont possibles.

Epanchement pleural et péricardiqueTrès fréquent1 à 4

Prescription possible de diurétiques.

Cutanée
Éruptions cutanéesTrès fréquent1 à 2

Privilégiez pour la toilette un savon doux et un agent hydratant, un séchage par tamponnement et évitez toute utilisation de produit irritant. Pour se protéger du soleil, pensez à utiliser un écran total pour vous protéger et évitez les expositions solaires.

Des traitements adaptés sont possibles (antibiotiques, anti-inflammatoires, antihistaminiques…) parlez-en à votre médecin qui pourra vous les prescrire. Veillez à ne pas utiliser un produit non recommandé par votre médecin ou votre pharmacien.

Modification de la texture et de la couleur du cheveu - Chute des cheveux (alopécie)Très fréquent1 à 2

Si votre médecin vous a prévenu que vous pouviez perdre vos cheveux avec votre traitement, pensez à faire couper vos cheveux assez court. Une perruque remboursée pourra vous être prescrite.
Les cheveux repoussent dans la plupart des cas après l’arrêt du traitement. Certains traitements décolorent une partie ou la totalité des cheveux qui blanchissent rapidement.

Prurit, urticaire, dermatite (dont eczéma)Très fréquent1 à 2

Exposition au soleil à éviter et utilisation d’un écran total.

 

AcnéFréquent1 à 2

Prescription possible d’antibiotiques ou de corticoïdes topiques, prescription possible de cyclines, d’antihistaminiques ou de corticoïdes par voie orale.

SécheresseFréquent1 à 2
SudationFréquent1 à 2
Cardio-vasculaire
HémorragiesTrès fréquent1 à 4

Surveillance des patients à risques (anticoagulants, anti-aggrégant plaquettaires). Interruption du traitement 1 jour avant le geste invasif. Anti-inflammatoires à éviter.

Hypertension artérielleTrès fréquent1 à 4

Une tension élevée doit être corrigée au préalable et au cours du traitement.
Une mesure de la tension artérielle est recommandée régulièrement. Les pharmaciens peuvent vous aider à la prise de votre tension. Vous pouvez aussi demander à le faire vous-même. En cas de chiffres qui s’élèvent, consulter votre médecin.

Si vous observez des maux de tête, des bourdonnements d’oreille et/ou des vertiges : consultez votre médecin

Insuffisance cardiaqueTrès fréquent1 à 4

En cas d’essoufflement, prévenez votre médecin.

Epanchement péricardiqueTrès fréquent1 à 4
Arythmie, palpitationsFréquent1 à 2

En cas de palpitations, prévenez votre médecin.

Douleur dans la poitrineFréquent1 à 2

En cas de douleur importante dans la poitrine, prévenez votre médecin.

Pulmonaire
Epanchement pleural, difficultés respiratoiresTrès fréquent1 à 4

Surveillance difficultés respiratoires, consultation médicale si majoration des symptômes (examen clinique pulmonaire et radiographie du thorax).

Épanchement pleural : réversible à l’arrêt du traitement. Prescription possible de diurétiques et de corticoïdes si non résolutif.

Oedème, infiltration pulmonaireTrès fréquent1 à 4
Hypertension pulmonaire (HTAP)Fréquent1 à 4

Possible HTAP retardée (après plus d’un an de traitement)

TouxFréquent1 à 4

Tout signe d’aggravation d’une toux persistante ou d’une difficulté respiratoire doit faire l’objet d’une consultation chez votre médecin.

Anomalie bilan biologique
HyperuricémieFréquent1 à 4

Surveillance par un bilan hépatique régulier. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible

Augmentation des transaminases, bilirubineFréquent1 à 4

Surveillance par un bilan hépatique régulier. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible

Elévation de la créatinineFréquent1 à 4

Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible

Hypocalcémie, hypokaliémie, hypophosphatémieFréquent1 à 4

Pour toute information complémentaire concernant les effets indésirables et leur gestion, consulter les « recommandations sur la prévention et la gestion des effets indésirables des anticancéreux par voie orale » de l’Institut National du Cancer

Populations particulières et recommandations


Surveillance clinique : tension artérielle, poids

Bilan biologique
NFS et plaquettes (1 fois par semaine à 1 fois tous les 3 mois selon la pathologie et son stade) Transaminases et créatininémie (1 fois par mois en début de traitement, 1 fois tous les 3 mois par la suite) Ionogramme sanguin (kaliémie, calcémie corrigée en cas de facteur favorisant une hypokaliémie), phosphatémie
Grossesse et allaitement
Contraception obligatoire chez les femmes pendant le traitement.
Allaitement contre-indiqué.

Métabolisme et transporteurs


1A22A62B62C82C92C192D62E13A4/5P-gpBCRPUGT1A1UGT1A9CNT1ENT1ENT2OCT1OCT2MATE1MATE2CE.
substrat majeure
inhibiteur mineure majeure
 Voie métabolique majeure / inhibiteur-inducteur puissant
 Voie métabolique mineure / inhibiteur-inducteur modéré

Interactions médicamenteuses majeures


Avec les inhibiteurs puissants du CYP 3A4 : augmentation des concentrations plasmatiques du dasatinib pouvant majorer les effets indésirables

Antihypertenseurs et antiarythmiques : amiodarone, diltiazem, verapamil
Antifongiques azolés : fluconazole, kétonazole, voriconazole
Antibiotiques macrolides : clarithromycine, télithromycine, erythromycine (sauf spiramycine)
Antirétroviraux inhibiteurs de protéase : indinavir, ritonavir, lopinavir/ritonavir, saquinavir, nelfinavir, etc.
Autre: Cimétidine

Conseil(s) :

Association déconseillée

Avec les inducteurs puissants du CYP 3A4 : diminution des concentrations plasmatiques pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique

Antiépileptiques : carbamazépine,oxcarbazépine, phénytoïne, fosphénytoïne, phénobarbital, primidone
Antibiotiques : rifampicine, rifabutine
Autres: Efavirenz, bosentan, dexamethasone (usage systémique)

Conseil(s) :

Association déconseillée,

Avec les substrats du CYP 3A4 : augmentation des concentrations plasmatiques pouvant majorer les effets indésirables des substrats

Antihypertenseurs et antiarythmiques : amiodarone, diltiazem, verapamil
AVK : warfarine, fluindione, acenocoumarol
Immunosuppresseurs : ciclosporine, tacrolimus, sirolimus, éverolimus
Antirétroviraux : atazanavir, darunavir, efavirenz, etravirine, fosamprenavir, nelfinavir, nevirapine, ritonavir, saquinavir
Autres: Carbamazepine, clozapine, alprazolam, amitriptiptyline, colchicine, cortisol, (al)fentanyl, méthadone, prasugrel, ticagrelor, simvastatine, atorvastatine, pimozide, quinidine, (dihydro)ergotamine, midazolam, triazolam, zolpidem, sildenafil, tadalafil, vardenafil

Conseil(s) :

Association à prendre en compte avec les médicaments à faible index thérapeutique

Avec les antiacides

IPP : eso/omeprazole, pantoprazole, lansoprazole
Anti – H2 : cimetidine, ranitidine
Pansements intestinaux (antiacides)

Conseil(s) :

Association déconseillée. Utilisation possible d’un antiacide si administré au moins 2 heures avant ou 2 heures après la prise de dasatinib

  • Avec les médicaments torsadogènes ou susceptibles d’allonger le QTc, bradycardisants, hypokaliémiants : augmentation du risque d’allongement du QT, association à prendre en compte
  • Glitazones et médicaments substrats du CYP2C8 : risque potentiel d’interaction (in vitro), prudence en cas d’association

Interactions avec la phytothérapie


Certaines plantes et ou aliments peuvent interagir avec ce traitement. Néanmoins, les niveaux d’interactions dépendront de l’exposition. La quantité consommée, la fréquence, une supplémentation dépassant l’usage culinaire habituel, devront être pris en compte. L’intensité de l’interaction peut être évaluée sur site thériaque (Hedrine): http://www.theriaque.org/apps/recherche/rch_phyto.php

Inhibiteur du CYP 3A4 : jus de pamplemousse, jus d’orange amère (orange de Séville), Citron vert, Pomélo, Aloe Vera, Chardon Marie, Curcuma, Fenouil, Fenugrec, Fumeterre, Gattilier, Gingembre, Ginko biloba, Grenade, Gui, Harpagophytum, Huanglian,  Lin, Mahonia, Menthe poivrée, Myrtille, Olivier, Orthosiphon, Passiflore, Poivre noire, Prêle,  levure de Riz rouge, Trèfle rouge
Inducteur du CYP 3A4 : Millepertuis, Ail, Aubépine, Echinacée, Kava Kava, Menthe verte, Sauge
Pouvant favoriser une hypertension : Ginkgo Biloba, Orange de Séville, Petit Houx, Réglisse, Yohimbe