SFPO ONCOLIEN
Un commentaire, une suggestion ?
Fiche mise à jour le 10 septembre 2022
Télécharger la fiche au format PDF

BOSUTINIB - BOSULIF®

Présentation

Classification médicamenteuse Dosage Photographies
Inhibiteur de tyrosine kinase Bcr-abl 400 mg (jaune) 500 mg (orange) 100 mg (rouge)

Indications AMM

 

D’autres indications hors AMM peuvent parfois être proposées.

Posologie - Mode d'administration

Une prise par jour, à heure fixe, au cours d'un repas
       
En continu

J1

J2

J3

J4

J5

J6

J7

J28

Conditions de prescription et délivrance

Effets indésirables

Toxicité Fréquence Grade Surveillance/Prévention
Hématologique
Anémie FREQUENT 3

Surveillance de la NFS régulière (hebdomadaire le 1er mois puis mensuellement). Interruption du traitement si PNN ≤ 1G/L, ou plaquettes ≤ 50 G/L, ou hémoglobine ≤ 8 g/dL. Adaptation de la posologie (par palier de 100 mg) si récupération > 2 semaines. Surveillance de la fièvre à la recherche d’infection associée.

Leucopénie TRES FREQUENT 3
Thrombopénie FREQUENT 3 à 4
Gastro-Intestinale
Diarrhée TRES FREQUENT A FREQUENT 3

Alimentation pauvre en fibres avec féculents, carotte, banane et éviter fruits et légumes crus, laitage, café et alcool. Hydratation abondante. Prescription possible de traitements anti-diarrhéiques. Apparition dans les premiers jours de traitement : interruption parfois nécessaire et adaptation de la posologie.

Nausées/Vomissements TRES FREQUENT 2

Surveillance de la perte de poids. Alimentation i) fragmentée en plusieurs repas légers, ii) liquide et froide et iii) moins grasse, sans friture ou épices. Prescription possible de traitements antiémétiques à prendre 1 heure avant.

Douleurs abdominales
Cutanée
Rash TRES FREQUENT 3

Utilisation d'un savon doux et d'un agent hydratant, séchage par tamponnement. Exposition au soleil à éviter et utilisation d'un écran total. Prescription possible d’antihistaminiques, de corticoïdes et d’émollients topiques.

Prurit, Acné FREQUENT 2
Cardiaque
Rétention hydrique avec épanchement FREQUENT 2

Surveillance de la prise de poids, de l’apparition d’œdèmes et de tout signe d’épanchement

Allongement du QT FREQUENT 2

Surveillance ECG et ionogramme sanguin dont kaliémie et magnésémie. Prudence chez les patients avec des antécédents cardiaques.

Hypertension FREQUENT 2
Hépatique et pancréatique
Elévation des transaminases et de la bilirubine TRES FREQUENT 3

Surveillance par un bilan hépatique régulier. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible.

Elévation de la lipase

Surveillance par un bilan pancréatique régulier. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible.

Rénale
Diminution du débit de filtration FREQUENT 2

Surveillance de la fonction rénale avant traitement puis régulièrement en cours de traitement.

Général
Anorexie TRES FREQUENT 2

Repas fractionnés en plusieurs prise de petite quantité.

Système nerveux
Céphalées TRES FREQUENT 2

Prescription d'antalgiques possible.

Pulmonaire
Toux TRES FREQUENT 2

Surveillance, consultations médicale si majoration des symptômes.

Dyspnée, épanchement pleural FREQUENT 2
Musculo-squelettique
Arthralgie TRES FREQUENT 2

Prescription possible d'antalgique.

Myalgie FREQUENT 2

Populations particulières et recommandations

Bilan biologique

Surveillance régulière de la NFS, du bilan hépatique, rénal et des enzymes pancréatiques.

Grossesse et allaitement

Contraception obligatoire chez les femmes et les hommes durant le traitement et 1 mois après l’arrêt. Allaitement contre-indiqué.

Surveillance clinique

Fièvre, infections et dépistage hépatite B avant l’instauration du traitement, tension artérielle, surveillance cardiaque et allongement de l’intervalle QTc avec ECG avant l’initiation du traitement.

Métabolisme et transporteurs

3A4/5 1A2 2B6 2C9 2C19 2C8 2D6 BCRP 2A6
Substrat
Inducteur
Inhibiteur
Voie métabolique majeure / inhibiteur-inducteur puissant
Voie métabolique mineure / inhibiteur-inducteur modéré

Interactions médicamenteuses majeures

Avec les inhibiteurs puissants du CYP3A ou de la P gp : augmentation des concentrations plasmatiques du bosutinib pouvant majorer les effets indésirables.

 

[3A4, P-gp] Antihypertenseurs et antiarythmiques : amiodarone, diltiazem, verapamil etc.

[3A4, P-gp] Antifongiques azolés : fluconazole, kétonazole, voriconazole, etc.

[3A4] Antibiotiques macrolides : clarithromycine, télithromycine, etc. (sauf spiramycine)

[P-gp] Antidépresseurs: fluoxétine, paroxétine, sertraline

[3A4] Antirétroviraux inhibiteurs de protéase : indinavir, ritonavir, lopinavir/ritonavir, saquinavir, telaprevir, nelfinavir, boceprevir, etc.

[P-gp] : ciclosporine, tacrolimus

[3A4] : cimétidine

Conseil(s) :

Adaptation posologique en cas d’association

Avec les inducteurs puissants du CYP3A ou de la P-gp : diminution des concentrations plasmatiques pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique

[3A4, P-gp] Antiépileptiques : carbamazépine, phénytoïne, fosphénytoïne, phénobarbital, primidone

[3A4, P-gp] Antibiotiques : rifampicine, rifabutine

[3A4, P-gp] : Efavirenz, oxcarbazepine, bosentan, névirapine

Conseil(s) :

Association déconseillée. Surveillance clinique et pharmacologique en cas d’association.

Avec les anti-acides : diminution de l’absorption digestive pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique.

Anti-H2 : cimétidine, ranitidine

IPP : esomeprazole, omeprazole, pantoprazole, lansoprazole

Pansements gastro-intestinaux

Conseil(s) :

Prises espacées ITK 2h avant ou 10h après IPP et anti-H2 ITK 2h avant ou après protecteur gastrique

Avec les médicaments allongeant l’intervalle QT:

Médicaments hypokaliémiants: diurétiques hypokaliémiants, laxatifs stimulants, corticoïdes, amphotéricine B

Antiarythmiques : quinidine, amiodarone, sotalol, flécaïnide, propafénone, etc

Antihistaminiques H1

Anti-infectieux : cotrimoxazole, erythromycine, kétoconazole, itraconazole, miconazole, moxifloxacine

Neuroleptiques : amisulpride, chlorpromazine, clozapine,cyamémazine, halopéridol, lévopromazine, loxapine, olanzapine, rispéridone, sulpiride, tiapride, etc

Autres : antidépresseurs imipraminiques, citalopram, lithium, torémifène, etc

Conseil(s) :

Surveillance de l’intervalle QT renforcé en cas d’association avec ces médicaments . ECG et ionogramme réguliers.

Avec les médicaments potentiellement néphrotoxiques :

Diurétiques

Inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC)

Antagoniste des récepteurs de l’angiotensine (ARA-II)

AINS

Conseil(s) :

Surveillance accrue de la fonction rénale en cas d’association

Interactions avec la phytothérapie

Certaines plantes et ou aliments peuvent interagir avec ce traitement. Néanmoins, les niveaux d’interactions dépendront de l’exposition. La quantité consommée, la fréquence, une supplémentation dépassant l’usage culinaire habituel, devront être pris en compte. L’intensité de l’interaction peut être évaluée sur le site thériaque (Hedrine)

Inhibiteur du CYP 3A4 :

jus de pamplemousse, jus d’orange amère (orange de Séville), Citron vert, Pomélo, Aloe Vera, Chardon Marie, Curcuma, Fenouil, Fenugrec, Fumeterre, Gattilier, Gingembre, Ginko biloba, Grenade, Gui, Harpagophytum, Huanglian,  Lin, Mahonia, Menthe poivrée, Myrtille, Olivier, Orthosiphon, Passiflore, Poivre noire, Prêle,  levure de Riz rouge, Trèfle rouge

Inducteur du CYP 3A4 :

 Millepertuis, Ail, Aubépine, Echinacée, Kava Kava, Menthe verte, Sauge

Pouvant majorer l’intervalle QT  :

Boldo, Fucus, Ginseng asiatique,Orange de Séville, Passiflore, Pissenlit

Néphrotoxique  :

andrographis, aristoloches, carambolier, chardon à glu, créosotier, echinacées, ephedra, griffe de chat, impila, menthe pouliot, persil, réglisse, saule, thévétia du Pérou, yohimbe

Hépatotoxique  :

Actée à grappes, Boldo, Cannelier de Chine, Chardon à glu, Créosotier, Eupatoire perfoliée, Germandrée petit chêne, Grande consoude, Hoffe, Impila, Jin Bu Huan, Kava, Menthe pouliot, Palmier de Floride Pelargonium, Persil, Petit Houx, Polygonum multiflorum, Prêle, Scutellaire latériflore, Thé, Tusanqi, Tussilage, levure rouge de riz

Antioxydants :

 Thé vert, Sélénium, Vitamines C et E (à forte dose), desmodium