Fiche mise à jour le 8 novembre 2018

Vandetanib – CAPRELSA®

Présentation


Classification médicamenteuseDosagePhotographies
Thérapie ciblée : inhibiteur de kinases VEGFR2, EGFR, RET, autres100mg
300 mg
 

Indications AMM


d’autres indications hors AMM peuvent parfois être proposés

Posologie - Mode d'administration


1 prise par 24 heures, pendant ou en dehors des repas
En continu

Conditions de prescription et délivrance


Effets indésirables


ToxicitéFréquenceGradeSurveillance / Prévention
Gastro-intestinale
Douleur abdominale, diarrhée, dyspepsieTrès fréquent 

Alimentation pauvre en fibre avec féculents, carotte, banane et éviter fruit et légumes crus, laitage, café et alcool.  Hydratation abondante.  Prescription possible de traitements anti-diarrhéiques. Si diarrhée de grade 3-4 : interruption du traitement jusqu’à amélioration et reprise à dose réduite

 

nausées, vomissements,Très fréquent 

Surveillance de la perte de poids. Alimentation i) fragmentée en plusieurs repas légers, ii) liquide et froide et iii) moins grasse, sans friture ou épices.  Prescription possible de traitements antiémétiques.

Colite, sécheresse buccale, stomatite, dysphagie, constipation, gastrite, hémorragie gastro-intestinaleFréquent 

Alimentation i) fragmentée en plusieurs
repas légers, ii) liquide et froide et iii) moins
grasse, sans friture ou épices. Prescription
possible de traitements antiémétiques.

Infections
Très fréquent 

Surveillance des signes d’alertes, notamment fièvre et frissons. Consultation médicale si T° > 38,5°C. Vaccination recommandée: grippe, pneumocoque. Contact avec des personnes malades à éviter

Neurologique
Paresthésie, dysesthésieTrès fréquent à rare 

Supplémentation possible en oligoéléments et vitamines B1/B6.

 

Insomnie
Dépression
Céphalées
Sensation vertigineuse
Anxiété
Tremblement
Léthargie, perte de conscience, troubles de l’équilibre
Syndrome d’encéphalopathie postérieure réversible
Hémorragies intracrâniennes
Très fréquent à rare 

Prescription possible d’antiépileptiques ou d’antidépresseurs.

DysgueusieTrès fréquent à rare 

Dysgueusie : Alimentation tiède ou froid, ustensile de cuisine métallique à éviter

Ohptalmologique
Vision trouble, changement structurel de la cornéeTrès fréquent 

Examen ophtalmologique si troubles persistants

Troubles de la vision, halo coloré, photopsie, glaucome, conjonctivite, sécheresse oculaire, kératopathieFréquent 

Examen ophtalmologique si troubles persistants

Thyroidienne
HypothyroïdieFréquent 

Surveillance par un bilan thyroïdien régulier

Troubles du métabolisme
Diminution de l’appétitTrès fréquent 

Diminution de l’appétit : Surveillance de la perte de poids. Alimentation fragmentée en plusieurs repas légers

Surveillance régulière des électrolytes

HypocalcémieFréquent 

Surveillance régulière des électrolytes

Hypokaliémie, hyponatrémie, hypercalcémieFréquent 

Surveillance régulière des électrolytes

DéshydratationFréquent 

Surveillance régulière des électrolytes

Cardio-vasculaire
Allongement de l’intervalle QTcTrès fréquent 

Surveillance ECG et ionogramme sanguin dont kaliémie. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible

Hypertension
Crise hypertensive
Affection vasculaire cérébrale ischémique
Très fréquent 

Surveillance régulière de la tension artérielle.

Fréquent 

Surveillance régulière de la tension artérielle.

Insuffisance cardiaqueFréquent 

Surveillance ECG et ionogramme sanguin dont kaliémie. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible

Surveillance régulière de la tension artérielle.

Pulmonaire
Hémoptysie 
pneumopathie interstitielle 

Pneumopathie : cas observés dont certains fatals. Surveillance toux et dyspnée, consultation médicale si majoration des symptômes (tels qu’une dyspnée, une toux et une fièvre). Interruption du traitement pendant les explorations. Arrêt définitif en cas de confirmation

Cutanée
Eruption et autres réactions cutanées (dont acné, sécheresse cutanée, dermatite, prurit)
Syndrome d’érythrodysesthésie palmoplantaire
Réactions de photosensibilité
Très fréquent 

Utilisation d’un savon doux et d’un agent hydratant, séchage par tamponnement. Exposition au soleil à éviter et utilisation d’un écran total. Prescription possible d’antibiotiques ou de corticoïdes topiques, prescription possible de cycline, d’antihistaminique ou de corticoïde par voie orale

Anomalie des ongles
Alopécie
Fréquent 
Hépatique
Lithiase biliaireFréquent 

Surveillance régulière: bilan hépatique et pancréatique. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible

Augmentation des transaminasesFréquent 

Surveillance par des bilan hépatique et pancréatique réguliers. Adaptation posologique ou arrêt de traitement possible

Rénale
Protéinurie, lithiase rénaleTrès fréquent 

Surveillance de la fonction rénale régulière

Dysurie, hématurie, insuffisance rénale, pollakiurie, impériosité mictionnelleTrès fréquent 

Surveillance de la fonction rénale régulière

Augmentation de la créatininémieFréquent 

Surveillance de la fonction rénale régulière

Troubles généraux
Asthénie, fatigue, douleur, œdèmeTrès fréquent 

Fatigue : Activités indispensables et celles qui procurent un bien-être à privilégier. Activité sportive adaptée et régulière à encourager

FièvreTrès fréquent 
Perte de poidsFréquent 
EpistaxisFréquent 

Pour toute information complémentaire concernant les effets indésirables et leur gestion, consulter les « recommandations sur la prévention et la gestion des effets indésirables des anticancéreux par voie orale » de l’Institut National du Cancer

Populations particulières et recommandations


Bilan biologique
Surveillance ionogramme sanguin, bilan thyroidien (réalisés initialement puis 1, 3, 6 et 12 semaines après le début du traitement et tous les 3 mois pendant au moins 1 an par la suite). Surveillance des transaminases régulières.
Grossesse et allaitement
Contraception obligatoire chez les femmes et les hommes pendant le traitement et 4 mois après. Allaitement contre-indiqué.

Métabolisme et transporteurs


1A22A62B62C82C92C192D62E13A4/5P-gpBCRPUGT1A1UGT1A9CNT1ENT1ENT2OCT2MATE1
substrat mineure
inhibiteur mineuremineure
 Voie métabolique majeure / inhibiteur-inducteur puissant
 Voie métabolique mineure / inhibiteur-inducteur modéré

Interactions médicamenteuses majeures


Avec les inducteurs puissants du CYP 3A4 : diminution des concentrations plasmatiques du vandétanib pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique

Antiépileptiques : carbamazépine,oxcarbazépine, phénytoïne, fosphénytoïne, phénobarbital, primidone
Antibiotiques : rifampicine, rifabutine
Autres: Efavirenz, bosentan, dexamethasone (usage systémique)

Conseil(s) :

Association déconseillée

Interaction avec autres médicaments : Médicaments allongeant l’intervalle QTc

Cisapride, érythromycine IV, torémifène, mizolastine, moxifloxacine, arsenic, antiarythmiques des classes IA et III

Méthadone, halopéridol, amisulpride et sulpiride, zuclopenthixol, halofantrine, pentamidine, luméfantrine, ondansétron, chlorpromazine

 

Conseil(s) :

Association contre-indiquée

 

Association déconseillée. En l’absence d’alternative thérapeutique, surveillance complémentaire de l’intervalle QTc, ECG et des électrolytes sériques. Contrôle renforcé  à l’apparition d’une diarrhée

Substrats de la P-gp et OCT2 : augmentation des concentrations plasmatiques pouvant majorer les effets indésirables des substrats

[P-gp] Cardiovasculaires : digoxine, amiodarone, rivaroxaban, dabigatran
[P-gp] Antirétroviraux : saquinavir, maraviroc
[P-gp] Immunodépresseurs : ciclosporine, tacrolimus, sirolimus, éverolimus,
[P-gp, OCT2] Loperamide, ondansetron, metformine

Conseil(s) :

Surveillance clinique et/ou biologique en cas d’association

Augmentation du risque hémorragique

AVK : warfarine, fluindione, acenocoumarol

Conseil(s) :

surveillance de l’INR régulière

Interactions avec la phytothérapie


Certaines plantes et ou aliments peuvent interagir avec ce traitement. Néanmoins, les niveaux d’interactions dépendront de l’exposition. La quantité consommée, la fréquence, une supplémentation dépassant l’usage culinaire habituel, devront être pris en compte. L’intensité de l’interaction peut être évaluée sur site thériaque (Hedrine): http://www.theriaque.org/apps/recherche/rch_phyto.php

Inducteur du CYP 3A4 : Millepertuis, Ail, Aubépine, Echinacée, Kava Kava, Menthe verte, Sauge

Favorisant un allongement du QTc : Boldo, Fucus, Ginseng asiatique, Orange de Séville, Passiflore, Pissenlit

Favorisant une hypertension : Ginkgo Biloba, Orange de Séville, Petit Houx, Réglisse, Yohimbe