Fiche mise à jour le 28 janvier 2019

Osimertinib – TAGRISSO®

Présentation


Classification médicamenteuseDosagePhotographies
Thérapie ciblée : inhibiteur de tyrosines kinases EGFR40mg
80mg
 

Indications AMM


D’autres indications hors AMM peuvent parfois être proposées.

Posologie - Mode d'administration


Une prise par jour, à heure fixe, pendant ou en dehors d'un repas
En continu

Conditions de prescription et délivrance


Effets indésirables


ToxicitéFréquenceGradeSurveillance / Prévention
Gastro-intestinale
DiarrhéeTrès fréquent1 à 3

Alimentation pauvre en fibre avec féculents, carotte, banane et éviter fruit et légumes crus, laitage, café et alcool. Hydratation abondante. Prescription possible de traitements anti-diarrhéiques

StomatiteTrès fréquent1 à 2

Alimentation adaptée en évitant les aliments acides, qui collent et très salés. En prévention, utilisation d’une brosse à dent souple, d’un bain de bouche avec bicarbonate de sodium sans adjonction d’autres produits et éviter les bains de bouches avec menthol. En curatif, prescription possible de bains de bouche avec bicarbonate et  antifongique, et de topiques anesthésiants

Hématologique
LeuconeutropénieTrès fréquent1 à 3

Surveillance de la NFS régulière

ThrombopénieTrès fréquent1 à 3

Surveillance de la NFS régulière

Cutanée
Rash, pruritTrès fréquent1 à 3

Apparition au cours des 6 premières semaines de traitement.

Utilisation d’un savon doux et d’un agent hydratant, séchage par tamponnement. Exposition au soleil à éviter et utilisation d’un écran total Prescription possible d’antibiotiques ou de corticoïdes topiques, prescription possible de cycline, d’antihistaminique ou de corticoïde par voie orale

Sécheresse, eczémaTrès fréquent1 à 2

Apparition au cours des 6 premières semaines de traitement

PérionyxisTrès fréquent1 à 2

Apparition au cours des 6 premières semaines de traitement.

Traumatismes à éviter, coupure des ongles droits et pas trop courts. Traitement possible par antiseptique et corticoïdes locaux

Cardio-vasculaire
Allongement intervalle QTFréquent1 à 3

Surveillance ECG et ionogramme sanguin dont kaliémie

Adaptation posologique si QT>500ms sur 2 ECG consécutifs

Pulmonaire
Pneumopathie interstitielle diffuseFréquent1 à 5

Surveillance toux et dyspnée, consultation médicale si majoration des symptômes

Pour toute information complémentaire concernant les effets indésirables et leur gestion, consulter les « recommandations sur la prévention et la gestion des effets indésirables des anticancéreux par voie orale » de l’Institut National du Cancer

Populations particulières et recommandations


Bilan biologique
Surveillance NFS, fonction hépatique, et électrolytes régulière.
Grossesse et allaitement
Contraception obligatoire chez les femmes et les hommes pendant le traitement et 2 mois après.
Allaitement contre-indiqué.

Métabolisme et transporteurs


1A22A62B62C82C92C192D62E13A4/5P-gpBCRPUGT1A1UGT1A9CNT1ENT1ENT2OCT2MATE1
substrat majeure
inhibiteur mineure mineuremineure
 Voie métabolique majeure / inhibiteur-inducteur puissant
 Voie métabolique mineure / inhibiteur-inducteur modéré

Interactions médicamenteuses majeures


Avec les inhibiteurs puissants du CYP 3A4 : aucun effet cliniquement significatif en présence de forts inhibiteurs  malgré une augmentation des AUC plasmatiques.

Itraconazole

Conseil(s) :

Interactions improbables, néanmoins, prudence et surveillance recommandées.

Avec les inducteurs du CYP 3A4 : diminution des concentrations plasmatiques pouvant amener à un risque d’échec thérapeutique

Antiépileptiques : carbamazépine, oxcarbazépine, phénytoïne, fosphénytoïne, phénobarbital, primidone
Antibiotiques : rifampicine, rifabutine,
Autres: dexamethasone, efavirenz, bosentan

Conseil(s) :

Association déconseillée. Prudence en cas d’arrêt de l’inducteur.

Avec les substrats de la BCRP et P-gp : augmentation des concentrations plasmatiques pouvant majorer les effets indésirables des substrats

[P-gp] Cardiovasculaires : digoxine, amiodarone, rivaroxaban, dabigatran
[P-gp] Antirétroviraux : saquinavir, maraviroc
[P-gp] Immunodépresseurs : ciclosporine, tacrolimus, sirolimus, éverolimus
[BCRP] anticancéreux : méthotrexate, mitoxantrone, imatinib, irinotecan, lapatinib, topotecan
[P-gp ou BCRP] : loperamide, ondansetron, rosuvastatine, sulfasalazine

Conseil(s) :

Surveillance clinique en cas d’association

  • Avec les substrats du CYP 3A4/5 : faible augmentation des concentrations plasmatiques des molécules. Retentissement clinique peu probable. 
  • Avec les anticoagulants : surveillance plus fréquente de l’INR. Interaction peu probable.

Interactions avec la phytothérapie


Certaines plantes et ou aliments peuvent interagir avec ce traitement. Néanmoins, les niveaux d’interactions dépendront de l’exposition. La quantité consommée, la fréquence, une supplémentation dépassant l’usage culinaire habituel, devront être pris en compte. L’intensité de l’interaction peut être évaluée sur site thériaque (Hedrine): http://www.theriaque.org/apps/recherche/rch_phyto.php

Inducteur du CYP 3A4 : Millepertuis, Ail, Aubépine, Echinacée, Kava Kava, Menthe verte, Sauge

Plantes pouvant favoriser un allongement de l’intervalle QT : Boldo, Fucus, Ginseng asiatique, Orange de Séville, Passiflore, Pissenlit