Fiche mise à jour le 28 juin 2019

Flutamide – FLUTAMIDE®

Présentation


Classification médicamenteuseDosagePhotographies
Hormonothérapie : antiandrogène non steroïdien 

Indications AMM


Cancer de la prostate métastatique.

Posologie - Mode d'administration


3 prises par jour, à heure fixe, au cours des repas
En continu

Conditions de prescription et délivrance


Disponible en pharmacie de ville. Des génériques existent.

Effets indésirables


ToxicitéFréquenceGradeSurveillance / Prévention
GASTRO-INTESTINALE
Diarrhée Très fréquent 

Diarrhées favorisées par association avec un agoniste de la LHRH.

Alimentation pauvre en fibres avec féculents, carotte, banane et éviter fruits et légumes crus, laitage, café et alcool.
Hydratation abondante. Prescription possible de traitements anti-diarrhéiques.

Nausées, vomissementsTrès fréquent 

Nausées, vomissements favorisés par association avec un agoniste de la LHRH.

Surveillance de la perte de poids.
Alimentation i) fragmentée en plusieurs repas légers, ii) liquide et froide et iii) moins grasse, sans friture ou épices.
Prescription possible de traitements antiémétiques.

HEPATIQUE
Hépatite, élévation des enzymes hépatiquesFréquent 

Surveillance par un bilan hépatique régulier.
Arrêt de traitement si le taux de transaminases est supérieur à 2 à 3 fois la normale.

VASCULAIRE
Bouffées de chaleurTrès fréquent1

Bouffées de chaleur favorisées par association avec un agoniste de la LHRH.

Alimentation à éviter: chauds, épices, alcool, caféine, tabac
Hydratation abondante.

TROUBLES RENAUX ET GYNECO-URINAIRES
Trouble de fonction érectileTrès fréquent 

Favorisé par association avec un agoniste de la LHRH.

Gynécomastie, galactorrhéeTrès fréquent 

Disparait habituellement dès l’arrêt du traitement ou réduction de posologie.

Tension mammaireTrès fréquent 

Disparait habituellement dès l’arrêt du traitement ou réduction de posologie.

GENERAL
Méthémoglobinémie Sulfhémoglobinémie Anémie hémolytique et mégaloblastique Fréquence indeterminée 

En cas de cyanose : doser la méthémoglobinémie. Arrêt si méthémoglobinémie > 5% ou si sulfhémoglobinémie > 1%. Voir avec l’oncologue pour la suite du traitement.

InsomnieFréquent 
FatigueFréquent 

Activités indispensables et celles qui procurent un bien-être à privilégier, activité sportive adaptée et régulière à encourager.

Augmentation de l’appétitFréquent 

Populations particulières et recommandations


Insuffisance hépatique :  Métabolisation hépatique mineure. Contre-indication en cas d’insuffisance hépatique sévère (si transaminases  > 2 à 3 LSN)

Insuffisance rénale : Elimination rénale importante. Aucune adaptation de la posologie en cas d’insuffisance rénale. Prudence en cas d’insuffisance rénale sévère (< 30 mL/min).

Patients âgés : Aucune adaptation de la posologie chez le sujet âgé (pas de majoration des effets indésirables). La demi-vie du métabolite actif (hydroxyflutamide) est de 6 heures chez le sujet jeune et de 8 heures chez le sujet âgé.

Bilan biologique
Surveillance de la fonction hépatique (transaminases, bilirubine, phosphatases alcalines) mensuelle les 4 premiers mois puis régulièrement
Grossesse et allaitement
FLUTAMIDE est réservé uniquement à une utilisation chez les patients de sexe masculin. Contraception obligatoire chez les femmes et les hommes pendant le traitement. Aucune donnée chez la femme enceinte.

Interactions médicamenteuses majeures


  • Avec les médicaments hépatotoxiques

Anesthésiques halogénés

Analgésiques et anti-inflammatoires : celecoxib, indométacine, méloxicam, paracétamol (si sirdosage), sulindac

Antirétroviraux : amprénavir, didanosine, indinavir, lamivudine, nelfinavir, névirapine, ritonavir, saquinavir, etc

Autres anti-infectieux : acide clavulanique, cyclines, itraconazole, kétoconazole, macrolides, nitrofurantoïne, sulfamides, terbinafine, etc

Cardiologie : amiodarone, IEC, methyldopa, nicorandil, sartans, ticlodipine, etc

Troubles métaboliques : statines, sulfamides hypoglycémiants, répagliniqe, fibrates, orlistat, acarbose

Antidépresseurs : AD imipraminiques, paroxétine, sertraline, iproniazide

Antiépileptiques : acide valproïque, barbituriques, carbamazepine, gabapentine, lamotrigine, phénytoine, prégabaline, topiramate

Autres médicaments SNC : Phénothiazines, disulfirame, entacapone, sulpiride

Autres : allopurinol, antihistaminiques H1 et H2, etc

Conseil(s) :

En fonction du rapport bénéfice/ risque. Surveillance clinique et biologique en cas d’association.

  • Avec d’autres médicaments :

Prilocaine

Conseil(s) :

A prendre en compte – Risque d’addition des effets méthémoglobinisants

Anti-vitamine K (AVK)  : fluindione, warfarine

Conseil(s) :

Allongement du temps de prothrombine – Surveillance rapprochée de l’INR. Adaptation de la posologie de l’AVK.

 

Théophylline

Conseil(s) :

Augmentation possible des concentrations plasmatiques de la théophylline pouvant majorer les effets indésirables– Surveillance clinique et pharmacologique.

Interactions avec la phytothérapie


Certaines plantes et ou aliments peuvent interagir avec ce traitement. Néanmoins, les niveaux d’interactions dépendront de l’exposition. La quantité consommée, la fréquence, une supplémentation dépassant l’usage culinaire habituel, devront être pris en compte. L’intensité de l’interaction peut-etre évaluée sur site thériaque (Hedrine): http://www.theriaque.org/apps/recherche/rch_phyto.php